Porno, c’est DANGER

On vit une époque de merde. On crève tous d’un florilège de cancers, chaque bouchée supplémentaire de quoi que ce soit de bon t’emporte vers la mort plus sûrement qu’une injection d’arsenic. A entendre les médias et la copine pro-médecine douces de ma mère, on va tous caner demain avec nos habitudes de vie à la con et tu ne peux rien y faire. La petite mort n’est pas non plus à l’abri. L’équipe de scientifiques de Carlo Foresta, à la tête de la Société d’Andrologie et de Médecine de la Sexualité, en Italie, avance aujourd’hui qu’une trop grosse consommation de porno pourrait mener à une perte nette de libido, et, in fine, à l’impuissance.

Après les menaces de cancer pour cause de fellations et autres joies orales il y a quelques jours, c’est haro sur le cul, le stupre et la jouissance. Toujours la même rengaine. On nous met en garde contre quelque chose que n’importe quel cerveau humain est capable d’apprehender: l’excès, quel qu’il soit, c’est mal. Alors à part donner de fausses munitions aux anti pornos relous de tous bords, cette étude ne nous apporte pas grand chose. J’adore les sushis. C’est ma passion. Si je bouffe des sushis matin midi et soir, non seulement je vais finir constipé à cause de tout ce riz, mais surtout, je ne pourrai plus jamais regarder un maguro-nigiri dans les yeux après 2 semaines intensives de ce régime. C’est pareil avec tout, merci Carlo, on a compris.

On s’acoquine au porno depuis presque 20 piges, et ça nous empêche pas d’avoir la trique le moment venu.

Donc, your argument is invalid.

3 commentaires Voir les commentaires

  • C’est aussi pour ça que Supersize Me était un gros film de crétins et que je continue de kiffer le McDo (tiens Fast Food Nation aussi c’était lamentablement nul, c’est peut-être l’apanage des films sur la malbouffe).
    Merci pour cet article plein de bon sens.

  • Cool, on vit nos vies dangereusement alors. C’est pas mal, ça fait toujours bon effet en soirée.

  • Franchement, je préfère vivre 50 ans en baisant à tout va et en mangeant comme un porc que vivre centenaire en étant végétarien et chaste comme un moine.
    Bon j’exagère à l’extrême hein mais vous m’avez compris.

Laisser un commentaire