Kayden Kross nous parle d’amour

Kayden Kross aime le sperme. Elle en aime le concept, le processus et la finalité. Elle en vénère le goût et la texture, le bruit et l’odeur. Elle en adore la mécanique ondulatoire, scientifique mais volage. Comme certains elle l’aime chaud, parfumé, concentré. Jouer avec, l’admirer, l’avaler. Le lécher sur un corps, le lécher sur ses seins. Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse.

« I love what it does to my head, the way I get drunk on it and roll under it and melt with it. I love that the tingle turns to a burn and I can feel every drop and its path. I like the arcs it will draw on the curve of an ass or the round of a breast before it pools on the belly or highlights a shadow. »

J’ai pleuré en découvrant Kayden, veuve éplorée, sous la douche dans Body Heat. J’ai souri, ému, en regardant Kayden retomber en enfance avec un marshmallow. Et j’ai perdu la voix en lisant son ode au sperme.

Je suis amoureux.

“[La] femme est quelque part au bout d’une rengaine
Qui nous parle d’amour et de fruit défendu”

Léo Ferré – Les poètes

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=6uy2JkV9nMk&feature=related[/youtube]

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire