Quality street, la boîte à bonheur

Quand on se mange une méga race en lisant le bondy blag de Markhy, on a une envie subite de faire le mytho journaliste. Fournir les raclos qui viennent taper leur veine à chaque jour sur le Tag ça doit être bandant j’me dis. Je sors de ma cave et je vais voir mon receleur officiel de mauvais goût sur Twitter. Ce pd me balance tel quel : « #Asslick si t’aimes le scandale ». J’ai d’abord une sueur froide puis j’éteins mon écran pour être sûr que mon boss m’ait pas grillé.

Comment j’ai pu me mettre dans une telle merde ? Je redemande à Gonzo pour être sûr. Et le type m’assure que oui nanani c’est très hype aujourd’hui de se faire flatter le cul par les gisquettes qui ont la dalle patati patata.

Bref je me décide à ouvrir mon internet et à entreprendre les recherches. Je creuse un peu les tags, ça s’enchaîne, je transpire des doigts et j’arrive enfin à mettre la queue sur ce qui se fait de mieux en matière de nettoyage industriel. Le Rimming ou rimjob pour les vrais sportifs est le truc du moment. Paraît-il même que c’est pas loin de passer en smartbox d’après les vrais qui savent vraies choses.

Rimjob Asslicking Tossing Salad

Threesome triple dimension

Premier détail pour les langues de pute et les haters : on n’a plus besoin d’être gay pour aimer ça. Finis les passages à l’Eléphant Bleu pour se faire reluire le cavu, les hornies ont la dalle et n’ont plus peur de fourrer leur nez dans les affaires qui ne les regardent pas. Le bougre de Gonzo avait raison, l’homme moderne aime se faire bouffer le cul en toute saison. On oubliera presque qu’il aura fallu lutter pour imposer la pratique et la hisser au rang de coutume locale dans les quartiers.

Faut dire que dans le pr0n des 80’s, on déniche rarement ce type de mise en bouche. Ron Jeremy affiche avec fierté sa toison en friche. Quel kamikaze du vice pourrait se risquer dans un tel bourbier et succomber en tombant sur un Chocapic ? Non y’a pas à chier, le Rimming est plutôt réservé aux rainbow warriors. Les mêmes qui ont entamé une campagne de désinfection massive dans les bas-fonds du Queen’s. Toi à cette époque, tu joues encore avec tes mickeys collés sur ta blouse donc tu t’en cognes un peu. Néanmoins tes parents te découvrent un don pour le bilboquet. Ils ignorent que le net fera de toi un pervers socialement intégré 10 ans plus tard.

Rimjob Asslicking Tossing Salad

Zoo de Vincennes, à la bien.

Milieu des années 90, l’homo erectus moderne que tu deviens se pose pas mal de questions sur le rimming. Tu vas jusqu’à louer Footloose au Vidéo Futur de ton tieqs, ce qui te vaudra une ratonnade. T’as déjà soulevé quelques grognasses, goinfré quelques vulves mais jamais tu t’es dit qu’un jour on entendrait parler de ce truc là chez les hétéros. T’as vu quelques bonobos se la donner au zoo de Vincennes mais sur le coup ça t’a fait lolé, rien de plus. Tu zieutes les Hot Vidéos mais tu trouves toujours pas d’infos sur le sujet, les hardeuses ne sont toujours pas prêtes à aller faire un tour dans la caverne d’Ali baba. Patience jeune crado, on est encore un peu tôt. Ton moteur de recherche flambant neuf AOL 97 te donne que dalle. Tu perds tes amis MSN un par un car ils sont très choqués de ton comportement.

Tu espères secrètement pouvoir te faire tâter la boîte de Pandore par Sonia la bonne copine qui dépanne tous les garçons de la classe alors un jour tu te lances. Tu l’emmènes au parc de ta ville, près de la cage à poule. Là-bas plus aucun larbin ne va traîner les savates depuis que le petit Kevin a canné en se brisant la nuque. Malheureusement, ton vocabulaire n’est pas encore bien défini et assimilé, Sonia ne comprend absolument rien à ce que tu lui bafouilles et te rentre maladroitement un pouce dans le cul. Elle t’expliquera par la suite qu’elle t’avait pris pour un gay.
… C’est un échec cuisant mais quand on y pense c’est pas net ton truc non ? Pas grave tu retenteras dans 5 ans.

On est en 2000, ton VHS n’a pas survécu au bug mais le pr0n mange le web petit à petit. On commence sérieusement à rigoler mais la came se fait toujours trop rare à ton goût.
Dedans ton nouveau Google en version Bêta tu rentres timidement les mots interdits qui t’emmènent sans succès vers des sites animaliers. L’industrie a la frousse de se lancer dans cette niche. Pour elle, ce truc ne regroupera qu’une poignée de vicieux à travers le vieux continent.

Ras-le-cul d’être précurseur, tu vas devoir te la coller sur l’oreille pendant un bon moment. Pire encore, tes mates voient en toi un pd refoulé jusqu’à la race. Grosse injustice car tu sais que la méthode est en place depuis des piges chez les ricains. Là-bas l’homme moderne assume sa part de féminité et il a une grande sensibilité enfouie près de la prostate qui ne demande qu’à être déterrée.
N’empêche que pour le moment, c’est galère de trouver de la vidz et tu commences à te dire que peut-être au fond de toi tu es gay, que tu devrais envoyer des SMS à tes potes pour des rdv chauds du cul dans le parking du Lidl.

Rimjob Asslicking Tossing Salad

Efficacité d’un texto bien envoyé

Le salut nous viendra des Allemands. Depuis la chute du mur, Karl et ses potes se la donnent à fond dans le porn jeu. En matière de dégueulasserie, ils sont balaises les types. Après les bukkakes sauvages en pleine ZI de Munich, ils imposent en force le rimming dans l’espace Schengen.
A partir de là c’est la prise de conscience collective dans tous les ministères !! La matière arrive par palettes sur les html du vice, tes bookmarks sont surchargés. Finie la pseudo déviance, tes actrices préférées se la donnent à fond en engloutissant des culs à la pelle sur ta connexion AOL illimitée. Ta mère gueule car tu bloques la ligne téléphonique mais tu t’en cognes, tu restes planté devant ton 15″ à tube cathodique, trop occupé à dénicher les dernières vidz censurées par l’UFSBD.
Le Rimjob s’impose dans tous tes sites, se paie sa propre rubrique, signe qu’on a franchi un putain de palier depuis les 90’s.

Sur la route du rimming on croise souvent le métro-sexuel. Ça se rase le torse et les couilles car la modernité n’apprécie plus la virilité. Elle préfère s’acoquiner avec des types doux et moelleux qui assument leur côté pédale. Jackpot fils !! Tu comptes bien te servir de la faille dans le contrat pour parvenir à tes fins !! En plus des rabouines de Cergy habituelles, tu écumes les clubs. Tu sais que là-bas les filles n’ont pas peur de sniffer ton entrecuisse après une soirée Dance-Hall. Tu flashes sur cette pute asiatique qui réquisitionne le podium du Palacio et tu l’engrènes dans tes délires. Heureusement pour toi le manuel de « la parfaite gobeuse de cul » a fait le tour de la petite couronne. Elle sait tout de suite de quoi tu lui causes et ne se fait pas prier. Tu l’as bien couillée cette garce en jouant la carte de la féminité masculine. C’est un peu comme quand tu te faisais passer pour gay pour que ta meilleure amie platonique se foute à poil dans ta chambre d’ado. Bien loin le temps où tu rougissais en demandant une simple faveur buccale à ta complice d’un soir, maintenant tu aimes te faire dorloter le pompon jusqu’à l’écœurement. Des remords ? Rien à foutre, à partir de maintenant, ton cul sera un Lavomatic homologué.

Rimjob Asslicking Tossing Salad

Un mec en slip, une image beaucoup plus SFW (no homo)

T’aimes pas trop l’idée de te retrouver les quatre pattes en l’air à te faire violer le mou. T’hésites à appeler les NPNS tellement tu sens bafoué. Toute cette histoire ça fait un peu gay non ? Oublie ça mec, c’est tendance on t’a dit. La seule chose à toujours respecter c’est la règle des 8mm.

Là on met la langue sur un point sensible. Cette règle maîtresse c’est la frontière invisible qui peut te faire passer du côté des marins à pompon. Au delà de cette zone franche tu passes un cap et tu peux tirer un trait sur ton hétérosexualité. Même les plus gourmandes ne s’y aventurent que très rarement. Soit un muscle de la langue pète, soit la fille finit à l’hosto avec une indigestion.
L’hosto elle peut aussi y aller après un bon coup de savate dans la bouche. C’est généralement la sentence infligée après une tentative de doigtage de prostate.
Je sais pas si t’as remarqué mais tu verras rarement la nana fourrer ses doigts dans le vase d’expansion. C’est la deuxième règle de l’Ass Club. On est des bonshommes t’as vu, du coup on préfère le pilonnage à la bouche. Confusion dans ton esprit ou bien ?

Tu l’auras compris, entre Asslick, Rimjob ou Salad Toss les techniques restent les mêmes. Seul l’appétit de la travailleuse varie mais la nuance reste très faible. Ne nous le cachons plus, ce qu’on kiffe c’est voir une donzelle braquer un anus, avoir le sentiment qu’elle s’invite à un pique-nique improvisé. Même plus le temps de mettre les couverts qu’elle est déjà à table. Malgré la violence des gestes, jamais aucune plainte pour effraction n’a été déposée. La raison à ça ? L’homme moderne assume l’hétéro/gay qu’il est devenu.

10 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire