Faye Reagan, la girl next door ultime

Au commencement était la Girl Next Door, innocente petite beauté cachée qui venait chez les voisins pour voir si la cumfiesta était bien là. Puis, la petite s’est institutionnalisée, est rentrée dans les rangs du tag parfait et est devenue produit d’appel (cf. Jannie Summers Girl Next Door). Si je commence comme ça on va se faire chier hein ? Bon alors, on oublie cette introduction un peu trop Wikipedia pour rentrer au cœur du problème.

Faye Reagan Puffy Nipples

Le sein gateau de Faye Reagan

Faye Reagan, je t’aime. Tes taches de rousseurs m’ont redonné un mojo explosif un après-midi du mois de mai, tu étais là en train de jouir par les coups de reins de notre BGBM national : Manuel Ferrara et j’ai explosé. Une explosion d’amour qui m’a tétanisé, j’ai retenu un cri tellement cette décharge était d’une puissance phénoménale. Tu avais débloqué quelque chose au fond de moi, le mojo ancestral enfoui et bloqué depuis un trop long moment. Tu sais, j’avais ces foutues branlettes mécaniques, chiantes à deux doigts de les laisser tomber quand tes yeux révulsés sont venus croiser mon cerveau endormi. Que nous arrive-t-il, serait-ce l’amour qui frappe à la porte ? Toc, toc, toc sur qui je fap fap fap ? Mais ouais, sur toi Faye Reagan ! La girl next door ultime, celle que tu péchos IRL, celle qui ressemble à ta meuf, celle qui te saoule comme ta meuf, celle qui est innocente comme la copine de ta copine, celle qui ne pratique pas l’anal comme la plus part de tes copines. Laissez-moi vous conter l’histoire de cette rouquine. (Et poser un slam, merci.)

Faye Reagan

Chelou son front, mais bonne, va comprendre

A l’époque, on me parla d’elle comme le doppelganger d’une amie. Elle s’appelait encore Faye Valentine, et à part cette ressemblance certaine je n’avais pas trop accroché. J’étais dans l’erreur, la révélation s’est fait (encore une fois) devant un Jack’s POV. Dans cette série, qu’on pourrait qualifier de gonzo de luxe, toutes les filles sont tes copines et réchauffent ton coeur. Tori Black EST ta meuf. Raven Alexis EST ta meuf. A mille lieux d’une France où le gonzo rime encore et toujours avec des plans degueulasses, boutons sur les fesses, actrices ratées et ambiance Cap d’Adge. Où le gonzo c’est poser sa cam de merde devant un lit Ikéa, avec des amatrices sales qui ne jouissent pas. Alors, oui, continuez à penser que le gonzo tue votre bizness, moi personnellement je me branle sur les Américaines (et les dollars coulent de leurs yeux). Je disais donc, le gonzo où la fille te parle de ses fringues, où elle te raconte sa vie, où Faye Reagan t’engueule. Ouais, parfaitement, Faye te fait une scène de relou comme quand t’as saoulé ta meuf avec ton sourcil relevé. T’as les Converse sur la table basse et elle, les mains sur les hanches, tu te fais passer un savon mais t’as la gaule. Elle kiffe bien aussi et c’est tout naturellement qu’elle se fout à poil. OHOHOHOHOH Faye Reagan je t’aime, tu le sais ça ? T’attends ton cum shot, qu’on en finisse et grouille-toi j’ai pas que ça à faire. T’es ma MEUF. Je vois complètement flash. Vous pigez ou quoi ? Le gonzo a pris une dimension inimaginable il y a encore 5-6 ans, on est passé de l’inconnue à la vraie relation, parce qu’ils ont compris qu’on fera jamais mieux qu’une régulière. Terrain connu, smileys complices et respect mutuel. Une bonne claque sur les seins passe tellement mieux quand dix minutes avant, tu me disais « t’as pensé au pain ? ». Hey y’a ta mère qui a appelé au fait, et bim une claque sur les fesses. Le bon esprit, chers lecteurs.

Non mais, Faye elle s’arrête pas là, en général elle préfère les filles, elles sont moins addict à l’anal, et c’est pas son trip, elle laisse ça aux stars. Son petit truc c’est faire l’ingénue en lingerie fine et découvrir son corps avec une copine. La parfaite scène lesbienne pour mec hétéro, un bon quart d’heure de discussion avant de toucher une culotte, les bonnes copines comme dans Sapphic Erotica, avec la dimension du gonzo moderne. Fini les plans où une hongroise rencontre une ricaine et où ca ne parle pas. Ici ça discute chiffon, ça apprend l’anglais à une espagnole, ça fait visiter sa maison, ça se cherche et se découvre. Ça me fait pas mal bander aussi. Bon point. Elle est aussi du genre à se faire filmer avec une copine pendant ses vacances à Hawaii, ça se touche dans le centre commercial et ça finit tout naturellement par un fist à l’hôtel où Faye paye son lol avec Georgia Jones, « ahah t’es conne tu m’as fait peur ». J’approuve complètement, mais c’est moi qui aurait dû filmer.

Faye Reagan Georgia

Secret de femme avec Georgia

En ces jours où les rouquins prennent (très) cher, Faye Reagan s’en sort avec les honneurs, elle demeure naturellement bonne et vraie : seins généreux option playboy 60’s, taches de rousseurs enfantines, corps mince et surtout il faut l’avouer un visage pas terrible, qui lui donne une accessibilité étonnante. Vous êtes toutes des Faye Reagan en puissance, vous avez toutes mauvais caractère mais vous êtes toutes faciles comme elle. J’ai l’impression de mater une sex tape retrouvée dans mon iPhone à chaque scène. C’est ça le concept du Gonzo de Luxe (oui je mets des majuscules), c’est la réalité puissance HD, c’est ta vie sexuelle de merde filmée par une équipe de gentils coquins, avec une belle lumière, de jolies filles et un type bgbm. Elle est ta target, ton plan cul, ton one shot, elle est là, touche-la si tu veux, tu peux. Tu la regardes jouir avec tendresse puis tu lui fais un câlin dans ta sieste. Elle est comme ça, elle donne, elle est dans le vrai. Dans tes rêves, tu lui envoies des DM, tu l’add sur FB, tu stalkes son Flickr, tu stalkes hardcore son Last.fm, c’est la porn star du réel, celle avec qui tu t’asseyais en cours de dessin, celle dont tu disais « les roux ça pue quand ça pleut » parce que t’avais honte d’avouer que tu l’aimais, cette fille là est en 3D sans papa Dorcel. Faye, c’est ta meuf, mec.

11 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire