James Deen, le boy next door

Je n’ai jamais vraiment rêvé d’être acteur, les muscles et le QI d’un véliplanchiste je préfère laisser ça à la méthode Cauet. J’ai besoin de m’identifier et j’ai du mal à le faire quand je vois un mec débile avec le cul tout poilu défoncer une go, du coup je préférais être la fille et mon orientation sexuelle en prend un coup, c’est moche après ca dérape sur un fébrile gay dans la barre de recherche avec le frisson d’être grillé. Va te justifier avec ça auprès de tes potes qui tomberaient sur ton historique. Euh, c’est pas moi, c’est un ami, on faisait les cons, et euh ouais c’était pour loler un peu t’as vu, ah non je suis pas pédé t’es fou, je suis un dur comme vous le mecs, hein les copains, oui je pécho, des meufs bonnes, grave, à fond, plein, que des putes sur facebook, ahah les petites salopes… Hum.

Quelle merde.

James Deen drink

Mec, j’y peux rien, j’suis comme ça !

Petit, Bryan Rothstein ne savait pas encore qu’il allait changer le game, mais à 12 ans il fumait déjà la clope comme James Dean, beau gosse obligé. Vendu, ca sera James Deen comme tag parfait ! Cet émo kid maigrichon, n’avait pas tellement le profil du hardeur professionnel mais le porno l’attirait, surement berné par la carrière courte et intense de Jenna Jameson, il pensait un jour se la taper. C’est pas grave James, on est tous passé par là, tu peux pleurer sur mon épaule de grand frère, je te filerai cette fameuse scène lesbienne tournée dans les chiottes du restau que tu n’oses plus regarder depuis que le streaming a tué l’industrie du DL.

Voilà, James a 17 ans, un peu jeune pour tourner légalement, mais il lâche les études et se tourne vers le porn. Evidemment repéré à l’aube de sa majorité par Eon McKai qui n’est jamais à l’abri d’une bonne idée, il tourne sa première vraie scène dans Art School Sluts (Eon McKai – 2004). Eon, notre gars, voulait un acteur jeune et cool, l’enfoiré avait vu juste dans cet hipster emo-jew.

James Deen Jew

Jew ? Serious Business.

Depuis, il enchaine les studios, cherchez pas c’est le meilleur. Digital Playground, Eon McKai, Popporn en passant par du pur porno gonzo de luxe qui fait la joie de nos soirées solitaires, mais pas seulement. L’enfoiré a ce petit truc qui met la main aux culottes des filles, il invente la catégorie Boy Next Door, le type cool du 5e que les meufs-bonnes rejoignent pour l’apéro (ouais, j’ai dis que j’aimais bien m’identifier). Après il les nique sur son canapé, mais dans le plus bel esprit fuck-friend, la baise de pote comme un cadeau. C’est fini le temps du porn à papa, la nouvelle donne du porn c’est 20-26 ans, des mecs cools, des meufs bonnes, un bon esprit et ta copine qui kiffe. Mais vous allez me demander, Gonzo, c’est quoi ce petit style qui nous fait tant craquer ? Bien, je l’attendais celle-là. A la ligne maintenant.

Comment vous expliquer, James Deen est tout ce qu’il y a de plus cool. Dans Nurses (Digital Playground – 2009), le pauvre est tout malade sur son lit et la petite interne est Stoya (j’ai connu pire comme hospitalisation) mais c’est la grosse Berta de chef infirmière qui vient l’examiner. Second degré, décalage, humour, esprit canal. Après il se paye Stoya qui joue les internes timides, je me relis, j’ai la gaule, vite une autre scène où je fini aux urgences. Neu Wave Hookers (Eon McKai – 2006), des filles devant une télé parlent DP. Scène tout à fait banale, bref, l’une dit je l’ai fait les autres font oooouuuuuuuuh, prétexte à une scène de cul, sauf que non. Voilà James Deen et son pote Tommy Pistol pour cinq minutes de petits pas de danses sur « I Dig It », un clip qui tourne en boucle à la Superette. Ce mec défonce et ce n’est pas Sebastien Barrio, avec toute la sympathie que j’ai pour lui qui serait capable d’être aussi bon. T’en veux encore ? OK. Il est en ce moment sur le tournage de la parodie de Hangover par l’équipe de Popporn (sortie août 2010). Et ça tweet quoi ? James Deen et Spock BUCKTON écoutent Slayer à fond dans la caisse de Mike Quasar à 90mph droit vers le désert. Twitpic pour le prouver. COOL on t’a dit !

J’ai pas fait le pari de mettre le plus souvent le mot cool dans cet article, mais comment définir autrement un acteur qui te vend autant de rêve ? Tu aurais dis quoi à Justin Timberlake si il avait eu les prods de son 2e album dès le premier ? Tu ne l’aurais pas traité de pur bgbm de la pop music malgré ses bouclettes un peu boloss ? Parce qu’ils écoutent quoi comme son les hardeurs français, est ce qu’ils viendraient spécialement des Etats-Unis pour aller voir Mike Patton à Rock en Seine ? James, il le fait. Reste tranquille.

Ici se pose la génération qui est en train de révolutionner le monde bien endormi du porno, on peut remercier James Deen, grâce à lui les filles nous sucent pendant qu’elles matent son membre respectable. La plus belle manière de les amener vers le saint Graal du threesome, vu que monsieur a l’avantage de se taper ce qui se fait de mieux sur le marché de la girl next door : Stoya, Lexi Belle, Riley Mason, Kristina Rose, Riley Steele, Tori Black. Mon Cerveau Va Exploser. Merci mec.

James Deen Burger King

King of Porn

Arrête de lire cet article mollement, t’as pas capté qu’on parle du hardeur le plus cool du moment, tu peux pas rester à lire ça en diagonale. Je vais te donner un petit conseil, tu vas bien sagement te démerder pour prendre ses meilleures vidéos, tu dégages un budget ou tu défis Hadopi, c’est pas mon problème petite. Demain je veux un rapport sur ta masturbation, je veux tout savoir, si tu as eu envie de toucher les petites fesses de Lexi Belle pendant que notre pote s’occupait de toi (on est intime, viens me DM). Je veux que tu sois d’accord avec moi, ca marche aussi pour toi sale pervers qui lis ce blog-pute au boulot, je veux savoir si tu as enfin arrêté de regarder de la merde pour te satisfaire. Vous tous là, on prend ses mains et on applaudit bien fort James Deen. Grâce à lui vos copines sont heureuses, grâce à lui tu peux enfin gagner du temps, te branler et baiser ta copine en même temps. Grâce à James, tu brilles en société, tu peux sortir des saloperies sous couvert que tu es fan d’alt porn et pas de porn à papa. Deviens le mec le plus hip, deviens la fille la plus cool.

Merveilleuse époque.


9 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire