Oeuf à la cock

Les années 00’s, l’arrivée (massive) des sex toys pour filles. T’étais bien tranquille chez toi, tu pensais être le roi de la jungle avec ta bite, quand elles ont eu leur truc qui vibre. Alors t’avais l’air d’un con quand ta meuf rentrait et te disait « non pas ce soir, j’ai trop joué avec ton cadeau ». Harakiri dans le cœur.

En plus, toi à 13 ans tu en avais déjà fait des sex toys, tu connaissais le plan sopalin, oreiller, légumes, gant avec des pâtes, les trucs de taulards. Ta chambre c’était la zonzon quand maman partait.

Puis les japonais sont arrivés. Forcement, tu sais, ils aiment tellement ça les jouets, ces vidéos où ils sont à quatre autour d’une petite chatte qui couine et un gros sex toy bien compliqué. Mouais, un peu comme si on t’avait refilé un walkman en 81 sans la notice.

Duck sextoy

Boinboin en veut à ton coeur

Mais ils ont pris une longueur d’avance dans ce sex game et c’est la que la marque Tenga intervient. Tu as du voir les pubs en 2007, sur leur canette sensation DP ou Deep Throat, mais bon t’avais pas pigé le truc, tu pensais que c’était VRAIMENT pour les japonais.

Puis ces salauds sortent leur œuf. Intriguant. Pas si cher. CB. OK. Reçu.

Un œuf en silicone, nervuré à l’intérieur, j’ai pris le modèle à double sens pensant que je pourrais atteindre un orgasme en 3 dimensions. J’applique consciencieusement le lub autour, dedans et j’y mets ma bite. Froid. Et c’est la que je comprends l’astuce, faut tirer dessus, comme une sorte de main-vagin-japonaise extensible. J’avais sous estimé les Japs depuis trop longtemps. Mea Culpa. Mec c’est ok, c’est vraiment cool cette sensation, tu te branles dans le meilleur des gants à pâtes. Ça dépasse les pâtes aux oeufs frais, mêmes les coquillettes monoprix et t’en fous pas partout. Maman est contente.

Tenga Egg sextoy

Viiiiennnnnssss !!! Y’en a pleiiiiiiiiin !!!

Son fils aussi, il s’éclate bien à mater Justine Joli avec son œuf. L’œuf copain, la seconde main, l’extension vaginale au service de la puissance d’une main rodée par une dizaine d’années de pratique. La belle machine huilée. J’ai toujours rêvé de planter un bout de cerveau dans un vagin pour le commander comme ma main, chose faite avec mon silicone poto. Cet été je pars à Tokyo.

Ça, c’était avant que je le casse, en essayant un coup d’œuf dans l’oreiller. J’ai tenté un pont entre mon adolescence et ma vie d’adulte un peu con, j’ai brisé le lien. J’avais honte, je ne l’ai même pas lavé avant de le jeter.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire