Milka Manson rencontre mon café de 14h

Je trainais ma demi gaule post café de 14h sur du stream vulgaire, essayant les tags punks ou émo, suite à la claque prise par les productions d’Eon McKai (Neu Waves Hookers, Debbie Loves Dallas…). Quand je suis (re)tombé sur Milka Manson. Jeune actrice française, propulsé sur le devant de la scène pour ses atouts de brunette punkette. Faut dire que cette scène qui démarre dans le RER (tapez #teen #milka #anal) est d’un torride parfait pour la dernière gorgée, la plus sucrée, oui je sucre mon café. Torride jusqu’au moment où on repart dans de l’anal cash venere, super. L’anal bien préparé, bien lubrifié. La vraie vie quoi. La vie poire à lavement. La vie dilatée, maquillée, montée. Aie. Retour à ma demi gaule.

Avec ces conneries j’ai perdu vingt minutes. J’ai dérivé d’accord, j’aurai du me contenter de la HD, des meufs cools, des types sympas, des scènes marrantes, des gens qui dansent avant une DP, qui s’amusent, des scènes de cul moderne. Mais cette foutue scène dans le RER m’a fait rêver. J’ai rêvé vers 14h10 d’alt porn français, comme un film d’Ovidie sans valium, où Milka Manson ne tomberait ni dans le panneau d’une villa à LA ni dans le piège scénarisé de papi râleur B.Root (cf. Montre-moi du Rose, 2009).

Montre-moi du Rose John B Root

La french touch : reggae music, quad, PSP et casquette teufeur. (Extrait « Montre-moi du rose » de John B. Root)

J’ai donc lâché et je me suis contenté de faire ce qu’on peut quand on a plus le temps, une branlette honteuse sur un truc bien dégeulasse. De l’amat français, mais pas n’importe lequel, l’amat baguette de pain, tourné dans le var avec le caméscope du petit. Avec le dirty talk qui va avec, les bons mots qui vont avec, les « t’es une vraie salope » qui vont avec. Ça m’a fait un drôle d’effet. J’ai jouis sans trop y croire, j’ai vite fermé la fenêtre et j’ai pas fait de sieste.

En attendant le Eon McKai français.

John B Root Porno Français

Je ne suis pas Eon McKai mais je suis un bon boulanger (amat’ bon baguépi de luxe)

8 commentaires Voir les commentaires

  • La scène du RER est définitivement mythique. Summum de l’amat français.

  • Hello !
    Je suis l’assistante de John…
    Juste un petit mot pour vous remercier de toute la bienveillante attention que vous portez à mon calife-ses humeurs-son oeuvre et pour vous dire que le film s’appelle « Montre-moi du rose ». La 1ère photo (capture) en étant tirée directement, la seconde aussi (photo d’illustration avec un très très chouette sourire du réal qui n’a encore qu’une barbe de 2 jours, sur un tournage de 6).
    C’est un drôlement bon blog que vous avez là !

  • C’est réparé, on est pas forcement tendre avec ton calife, mais il faut voir la deception que nous avons eu à voir Montre-moi du rose par rapport à son discours (via son blog) et ses productions d’il y a quelques années !

  • Merci :)
    Pourquoi cette déception ?
    Par rapport à quels autres films ? Elixir ? Sextet ?
    Qu’attendez-vous de ses productions ?
    Je ne parle pas d’une séquence internet, mais d’une vraie prod (avec sous-moyens, certes, mais on a des idées ;))
    Si le spectateur ne vient pas réclamer autre chose que des tubes, si le pignoleur se satisfait de 3 min de vidéo à l’arrachée, que faudrait-il que vous trouviez dans un pornac pour le trouver bon ?
    Après avoir visité votre blog, vous avez apparemment une curiosité et un enthousiasme débordant pour un secteur qui pourtant s’étouffe parce qu’il ne respire plus qu’en apnée… C’est donc qu’il y a un peu d’espoir !
    Je pense qu’on doit avoir à peu près les mêmes âges (j’en ai 29), on doit donc avoir plus ou moins le même historique avec le porno, mais je suis curieuse de savoir ce que vous en attendez…

  • Je me rappelle de French Beauty, Une Nuit au Bordel… C’est lui qui m’a fait comprendre que le porn pouvait être cool, mais Montre-moi du rose c’est clairement… ringard. Enorme deception, en terrible décalage avec ce qu’est devenu le porn (aux Etats-Unis…)

    On est une generation (ceux qui écrivent ici ont en moyenne 25 ans) qui a tellement mangé de porno qu’elle ne peut se satisfaire de porn franchouillard, avec toujours les mêmes acteurs et références vieillissantes qui ne prennent plus en compte les <30 ans. Le porno est devenu bien, on le consomme en couple, les filles en regardent (>25% de lectrices sur le Tag)… Il faut s’adapter au nouveau marché, et penser un peu à nous.

    Où sont les James Deen français ? Les Sasha Grey, Stoya et cie ? Où est le gonzo de luxe ? Mais on peut en discuter, je suis bavard comme garçon !

  • Bon, j’en avais mis des tartines et puis a priori votre blog a pas aimé… :)
    Je vais donc essayer de faire court.
    On ne demande qu’à penser à d’autres qu’à l’image d’Epinal du mec limite sociopathe en imper avec sopalin et crème hydratante…
    Evidemment que le porno c’est chouette et que ça ne devrait pas occuper cette espèce de place peu ragoûtante, entre le misérable et l’animal, que ça occupe actuellement pour les bien-pensants intello-bobo-facho, sauf que personne ne vient leur dire de la fermer ! Le cumul de la loi de censure, la baisse du prix d’achat des programmes par les chaînes, l’augmentation du cahier des charges (je vous le détaillerai si ça vous intéresse, c’est coton!) pour pouvoir être diffusé (et donc acheté haha) sur Canal+, la chute du DVD, l’explosion des tubes, etc… font que le porno et en tous cas les prod françaises ne peuvent qu’étouffer !
    Si on ajoute à ça que trouver des acteurs(trices) qui soient aussi doués en comédie qu’en gaudriole, ça n’est pas aussi simple qu’aux US, forcément, on est moins nombreux hein…
    Bref. Je suis bavarde aussi, navrée. Et tu lances de vastes questions. ;)

  • Le discours ne devrait pas être, on va montrer à ces « bien-pensants » que le porno peut-être un bien de consommation comme un autre, en montant le niveau de nos prods. Et au lieu d’entendre toujours la même rengaine sur la fin du support, le téléchargement et cie (EXACTEMENT le même discours que dans les maisons de disques FRANÇAISES), on pourrait pas commencer à enfin réfléchir à d’autres solutions et arrêter un peu de râler? Je sais pas combien a couté Montre-moi du Rose, mais louer des quads dans le sud de la France, je sais pas si c’était un investissement très interessant du point de vu artistique (no offence).

    Petite ralerie à mon tour, mais je ne suis qu’amour.

    Gonzo

  • Le film a été tourné en Crète, à vrai dire la loc de quads dans le sud de la France aurait été effectivement trop cher ! :D
    D’un point de vue artistique en prime, la double de Milka dont vous avez tiré la capture est selon moi l’un des meilleurs moments du film… Drôle, panorama incroyable et sexe très chouette…
    Bref.
    L’idée n’est pas, restreinte par le nombre de mots j’ai sans doute été mal comprise, d’en remontrer à qui que ce soit. On ne peut monter le niveau des prods qu’avec plus de moyens, c’est inévitable… Quant à cette rengaine dont tu parles, elle l’est tout autant ! Comment croyez-vous que l’on peut bosser si plus personne n’est prêt à payer pour un produit ?
    A l’époque où j’étais simple spectatrice de porno, j’ai acheté des DVD, des bouquins, mon abonnement C+ et Sat… J’ai joué le jeu. Un mix d’achats et de tubes en gros, mais combien des amateurs de porno le font ?
    Je suis bien sûr d’accord pour être ingénieux, inventif, chercher des solutions, mais tu comprendras que quand tu es visé à boulets rouges de toutes parts, ça corse sérieusement l’affaire !
    Tu dois avoir des idées pour t’exprimer ainsi, Gonzo, n’hésite pas ! Si il y a bien un milieu où on ne te demande pas un CV d’Ecole de Commerce ou de Normale Sup, mais des idées, c’est bien le porno !

Laisser un commentaire

Le Bon Fap